Useful site is about custom coursework writing help

Peut-on tout dire philosophie dissertation help

May 23, 2018

I pledge you, I pledge myself, to a new deal for the American people. Franklin D. Roosevelt My message, especially to young people is to have courage to think differently, courage to invent, to travel the unexplored path, courage to discover the impossible and to conquer the problems and succeed. These are great qualities that they must work towards. This is my message to the young people. A. P. J. Abdul Kalam People do make mistakes and I think they should be punished. But they should be forgiven and given the opportunity for a second chance. We are human beings. David Millar

It looks like nothing was found at this location. Maybe try one of the links below or a search?

Sujet classique mais difficile pour des terminales car au carrefour de la linguistique (A) et de la philosophie (B) comme acte de réflexion à effectuer par soi-même.
La maïeutique n'interviendra que dans le (B)

= Commencer par voir les définitions dans la page "Le langage": puis les tableaux sur Cratyle de Platon et le "débat" Saussure/benvéniste

A. On se demande: en quoi le rapport signifiant/signifié (lien naturel ou arbitraire) peut-il intéresser la question "Peut-on tout dire"? C'est que dans le concept de possibilité semble impliqué la liberté sans laquelle on ne pourrait pas tout dire. Or, si le lien est naturel:

- Le langage, l'utilisation d'une langue, ne sera pas libre (=on ne pourra pas tout dire)
- On reproduira un monde déjà ordonné par des catégories, par exemple déjà structuré nécessairement selon la causalité (antérieurement au "dire")
-comme si la rationalité était le réel.
En conséquence on ne pourrait dire que ce réel, on ne pourrait pas dire l'absence, tout dire.

= Si, au contraire une langue n'est pas une nomenclature (=simple liste des mots d'un dictionnaire) mais ce qui, dans une totalité indifférencié, le monde, fait apparaître, découpe des zones de signification alors- importées par la langue- alors,

- On peut tout dire puisque tout est précisément cette conception du monde impliquée par une langue dans la mesure où- grâce à son indépendance par rapport à la réalité, puisque le lien est arbitraire- ce qui est dit, l'utilisation personnelle d'une langue, utilise non pas un décalque nécessaire de la réalité mais un découpage contingent et indépendant du référent (=ce à quoi renvoie un signe linguistique à bien distinguer du signifié, du sens).
Voici un exemple: Le signe linguistique "fille" a un seul référent, mais plusieurs sens selon le contexte, pour le sociologue qui parle des garçons et des filles, pour le père qui parle de sa fille etc.

Que tout ce qui m'apparaît, m'apparaisse d'abord grâce à une analyse du phénomène effectuée par une langue, signifie qu'une langue peut tout dire, dans une parole comme utilisation personnelle de cette langue. Alors changer de langue sera changer de monde (voir, en Catalan, le grand nombre de termes de cuisine qui font apparaître un monde d'une grande richesse).
L'indépendance d'une langue par rapport à la réalité qu'elle découpe permet de tout dire.
Le langage humain est "capacité de tout dire" Chomsky "Structures syntaxiques" Seuil p.13
"Dans le langage humain le symbole en général ne configure pas les données de l'expérience, en ce sens qu'il n'y a pas de rapport nécessaire entre la référence objective et la forme linguistique" Benveniste "Problèmes de linguistique générale" chap.5

B. La route de la philosophie, par la maïeutique peut reprendre grâce à la distinction du théorique et du pratique: si en théorie on peut tout dire (A), en pratique quelles sont les limites qui empêchent que la puissance passe à l'acte, que la virtualité se réalise?

-Pour dire, on peut utiliser une phrase de longueur indéfinie, puisqu'il est toujours possible d'ajouter une proposition. La mémoire ne limite-t-elle pas cette possibilité?

Pour dire, il faut un discours intérieur: peut-on dire ce qu'on n'est pas arrivé à se formuler parce que cela relèverait d'un donné, du spontané. Le sentiment (par ex:la pitié) est-il naturel ou est-il culturel? Le coup de foudre: ce signe linguistique existe-t-il dans toutes les langues? Si, non, conséquence pour le sujet.

dico.gif (887 octets) Enfin quelques pistes de réflexion à suivre par toi-même...
-- Rôle du sur-moi...
-- Rôle de l'idéologie
-- Rôle de la langue

= Si on peut virtuellement tout dire cela ne signifie pas que la liberté de la parole s'exerce sans surmonter les limites d'une langue par la comparaison avec d'autres langues et les limites "socio-politico-économique" par une prise de conscience libératrice. Tout dire est donc une conquête rendue possible par la une langue et l'éclairage de la philosophie comme acte de penser par soi-même.
On peut tout dire, encore faut-il être écouté...

Attention, l'aide n'est jamais un corrigé mais quelques pistes de réflexion: il y en a d'autres, il ne faut donc pas se laisser emprisonner par cette démarche: ose penser par toi-même.

Conseils de lectures:
Descartes: Lettre au marquis de Newcastle Pléïade p.1256
Nietzsche: Humain trop humain p29
Bergson: Le rire p.156
Saussure: Panorama des Sciences humaines Gallimard p.498
Merleau-Ponty: Signes p.53,54
Hagége: L'homme de parole p.132

Sommaire de l'exposé

Conclusion

Extraits de l'exposé

[...] Par exemple, un muet peut très bien utiliser le langage. Ainsi, pour Descartes, la capacité d'utiliser le langage s'identifie à la raison que tout homme possède le bon sens est la chose la mieux partagée Donc le langage confère à l'homme le pouvoir de construire des énoncés de manière illimitée à partir d'un nombre réduit de signes, que l'on peut combiner différemment. Ainsi, grâce à la rationalité, les pouvoirs du langage sont infinis : l'homme peut tout dire. Il suffit pour cela de créer de nouveaux mots à partir d'un nombre réduit. [...]


[...] Le langage apparaît comme le fruit de la rationalité de l'homme. En tant qu'être libre et rationnel, l'homme peut tout dire dans la mesure où le langage est illimité. En effet, grâce à la raison, l'homme, à partir d'un nombre réduit de mots, peut créer ses propres mots en les combinant différemment. Cependant, l'existence de réalités ineffables, comme la conscience ou l'expression d'une ?uvre d'art, remet en cause le pouvoir illimité du langage. Non seulement celui-ci serait limité lorsqu'il s'agit de décrire ce qui est de l'ordre de l'immatériel ou du spirituel, mais il est en plus limité par la structure spécifique de chaque langue. [...]


[...] PHILOSOPHIE Dissertation Peut-on tout dire ? Contrairement à l'animal, l'homme possède le langage. C'est-à-dire la capacité universelle chez l'homme d'exprimer la pensée et de communiquer avec autrui. Ainsi, en tant qu'être libre et rationnel, le développement du langage a permis à l'homme de s'exprimer en termes de signes vocaux et lui a donné l'impression qu'il peut tout dire. Cependant, il y a certaines réalités qui apparaissent indescriptibles par les mots comme la conscience. En effet, dès qu'il s'agit de décrire en mot nos sentiments ou nos émotions, on n'y parvient pas réellement : il semblerait que certaines réalités soient infranchissables pour le langage. [...]

Previous: Sample of a research proposal writing
Next post: Deciding a dissertation title examples